Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous venez d'où ?

Locations of visitors to this page

 

... Par Date

Voyage en photos, loin d'ici ou pas très loin, ça dépend des jours et des envies. Photos disponibles à la demande ... Bon voyage.

 

3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 20:06

On roule tranquille, et soudain la voiture ralentit, et mon père cherche visiblement quelque chose. Mais au milieu d'une forêt, quoi donc ?

 

Tu vois fils, là quelque part, il y a un gros chêne.

Ah bon ?

Oui, et quand on était à l'école (ça fait quand même un bail  ...) tous les jeudi on venait jouer ici

Ah bon ? et il est encore là ?

 

La voiture ralentit .... en pleine ligne droite, dans une forêt qui a l'air plutôt jeune, paffff, il surgit, énorme, monumentale même ! Magnifique ....

 

Mince ! il est superbe ton gros chêne dis donc, et il a pas bougé le bougre !  

 

Je n'ai pas pu m'empècher de penser au chène de Brassens qui finit dans le feu, en me disant que celui-là il avait dû en voir de toutes les couleurs depuis le temps et vue la région... Il a quand même entre 600 et 700 ans, 7m05 de diamètre à 1m du sol, ça en impose ! ça m'a laissé bouche bée, et je me suis dit que ce gros chène il y était peut être pour quelque chose dans le fait que planter des arbres soit une activité régulière de mon père. Une des plus nobles qui soit, à mon humble petit avis.

 

Ah, au fait il ressemble à ça: le gros chêne, et on l'appele le gros chêne de la Blandinière, à Mauléon. Je ne l'ai pas pris en photo, d'autres l'ont fait.

 

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 09:44

Si l'histoire des migrants ne vous intéresse pas, alors, ce n'est pas nécessaire de lire ce livre. Par contre, si vous voulez comprendre ce qui peut pousser un jeune afghan de 10 ans sur les routes, et se retrouver 8 ans plus tard en Italie, après avoir traversé l'Iran, la Turquie et la Grèce, sans y laisser sa vie, mais en ayant perdu beaucoup de compagnons sur  les routes, alors lisez ce petit livre. L'histoire vraie d'Enaiatollah Akbari abandonné par sa mère au Pakistan, plutôt que de prendre le risque qu'il soit tué par les talibans en Afghanistan. Une histoire terrible mais qui doit aussi nous aider à porter un autre regard sur les autres., en particulier les migrants. J'avais déjà parlé il y a peu de l'athlète somalienne Samia Yusuf Omar qui a péri noyée en avril dernier alors qu'elle tentait de rejoindre l'Italie depuis depuis les côtes libyennes. L'histoire d'Enaia se termine mieux. Mais combien se termine mal en réalité ?

28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 23:06

Ciel de rêve, plage de rêve, vent de fous, mais fin de route pour migrant. Le Monde relatait l'histoire d'une athlète somalienne participant au JO de Pékin en 2008, morte noyée au large de l'Italie avant les JO de Londres ... Histoire triste à pleurer.

tarifa las dunas y luna

Histoire de l'Europe d'aujourd'hui. A méditer ... Tous n'ont pas la chance de Kingsley

Bonne nuit. Sous la Lune.

26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 19:02

Depuis le 8 septembre 2011, ben vous venez d'un peu partout sur ce blog, c'est sympa, merci  , 60 pays, du Liban au Rwanda en passant par le Pérou et Taïwan et la Belgique et les USA et la France, et sur tous les continents, bon pas beaucoup quand même sur certains, mais c'est mieux que rien. 56836 visiteurs depuis le début en 2006, 2967 depuis le 8 septembre 2011. ça fait du monde quand même. Tout ça pour dire que le 9 septembre 2012, archivage, la belle carte est remise à zéro. Et pour afficher ceux qui ne le sont pas encore, il faudrait être autour de 3200, ce sera dur comme objectif ! Mais on s'en fout, c'est pas le nombre qui compte mais la qualité . A bientôt !

15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 08:49

Un vent soudain, surgit de nulle part, en fait si, il vient de sud ouest, et il souffle comme un dément sur l'Italie et la Corse. Quand il souffle vers le 14 juillet, on l'appele la "mistralade du 14 juillet". Il s'est levé cette nuit, à 3h, force 8, et les arbres sont bien accrochés ... On verra si la petite session de windsurf de ce jour sera faisable, rien n'est moins sur.

 

A part ça il y a d'autres vents en méditerranée, et tous ont leur version violente, comme le Libeccio:

Rose des vents sur la Méditerranée1

Sympa la Corse quand soufle le vent .....

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 18:55

Au fils qui "ride" les vagues de Lanzarote depuis aujourd'hui pour une semaine. Bon vent à lui.

CRW 2886 RJ

Spéciales dédicaces aussi aux vacanciers, c'est ce soir que tout s'achève pour deux mois. Et certains sont très très contents. Et spéciales pensées pour ceux qui restent au boulot, il en faut aussi, ils en profiteront plus tard, c'est certains aussi.

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 07:02

Pierre Schott qui me chante "Un port, ailleurs", Enzo Enzo qui précédait avec "juste quelqu'un de bien", la journée commence fort ... Et il y a cette girafe là, qui me regarde d'un air étrange. Du style, "qu'est ce que tu fous là toi, tu n'as rien d'autres à faire ?"

136---mr-girafe.jpg

Elle n'a pas tort la bougresse. Pleins d'autres choses à faire. Reste à les prioriser un peu pour ne pas commencer par les plus débiles. Challenge ... Et deezerr qui continue avec Brel "Amsterdam".... La journée sera longue !

29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 23:55

.... n'est plus.

Cela n'existe plus.

Comme le minitel. Bon. Un gardien de phare, c'est quand même autre chose qu'un minitel. Oui. Et voilà, en France, le dernier est parti à la retraite aujourd'hui. Fini. Terminé.

Sacrée journée le 29 juin 2012. Triste journée en fait.

29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 21:16

Il a renvoyé la grande Croix de la République Hongroise, qu'il avait reçu en 2004.

 

Et je trouve ça très bien. Dommage que nos élus, nationaux et européens, ne soient pas aussi clairs, et si peu indignés.

13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 13:10

 

Dans un avion, au dessus de l'Afrique.
Une personne refuse de changer de place dans un avion, elle ne parle ni français, ni anglais, mais on l'a mise près de l'issue de secours et justement, il ne doit y avoir personne. Après l'intervention d'un de ses compatriotes, qui lui fit la traduction, elle accepta de changer de place, non sans réticences c'est vrai.
  
"c est un comportement d enfant gaté"
"voila ce qui nous attend, ils nous envahissent, mais je serais pas la pour le voir"
"nianianianianiania, t'entends comment elle parle ?"
"ils sont toujours comme ça, il n'y a qu'eux, le reste, les autres n'existent pas, ils ne sourient jamais"
"ils sont bruyants, pfffff"
"avant, les japonais, c''était pareil, maintenant ils ont évolués. Je les ai vu se faire servir des sushis dans un train pour Genève"
  
Cinq touristes laissent libre cours à leur racisme ordinaire contre les chinois, avec l'avantage que leurs remarques ne sont pas comprises. La peur de l'autre, la généralisation du comportement de quelques uns à une population de plus d'un milliard d'individus. La haine, la peur est perceptible. Aujourd'hui le chinois, mais les stéréotypes sur les noirs et les arabes ne sont pas très loin.
Et ces cinq vieux que font ils dans cet avion qui va à Douala puis à Bangui ? Des touristes ? Ils vont à Kribi, au Palm Beach Hotel. Bon. Ils iront voir les pygmées de la Lobé, il n'y en a pas par chez nous, et ils aiment bien qu'on leur amène des cigarettes et de l'alcool, pour quelques danses ...
Au moins ils ne vont pas chasser l'éléphant en Centrafrique ...