Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous venez d'où ?

Locations of visitors to this page

 

... Par Date

Voyage en photos, loin d'ici ou pas très loin, ça dépend des jours et des envies. Photos disponibles à la demande ... Bon voyage.

 

21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 20:01

Comptoir colonial by night, pas grand chose à dire, c'est beau, reposant, bruit des vagues sous le ponton, Lune en train de monter tranquillement, sérénité diabolique !

Allez, bonne nuit ...

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 11:24

"Comptoir colonial", cadre de rêve sur la lagune, au pied du mont Cameroun, quand il veut bien se montrer, claro ... Mais quand le soleil est là, vrai bon moment ...

Il peut même y avoir de belles couleurs ... qui tendent souvent dans des variations de gris, mais bon, on fait avec ce que l'on a...

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 11:56

Beignets, plantins, eau .... Tout est dispo au fond de la brouette. Soit elle est trop lourde, soit la passion du jeu est trop forte. Fin de journée, près du Wouri, sans doute y a t il un peu des deux.

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 09:37

Pas de gardien de phare là non plus, en meilleur état que celui de Nosy Iranja qui lui tourne plus depuis belle lurette. Au pied du restaurant où volait les nappes ... Magie des phares.

Mer bleue, mur blanc, toits rouges ....

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 07:34

Back in Europe, somewhere in Spain. La Méditerranée est là, bleue comme toujours. Il y a cet hotel resto, balayé par les restes de la tramontane qui soufle plus haut, au delà des Pyrénnés. Un phare comme je les aime, et ces nappes qui volent au vent. ça ressemble à une fin de fête, est ce que ça en est une ? Mystère. Cet hotel resto en tous les cas, a un cachet à vous couper le soufle. Le vent et les nappes lui ont donné un côté surréaliste, un peu loin de Dali néanmoins malgré Figueiras et Cadaquès pas très loin.

Cet endroit est magique "hors saison". A éviter en juillet / aout. Dans ces mois là, rien ne résiste à la foule barcelonaise. Septembre, octobre, donc ... L'eau est un peu plus froide, certes, mais le charme est retrouvé.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 09:42

Coin des amoureux le dimanche, les camelots sont partout, glaces, pommes, eau, friandises, un petit air de plage l'été avec ses marchands de chouchou et de beignets. Quelques arbres pour agrémenter la promenade, tout cela autour de 11 terrains de foot. Promenade dominicale pour beaucou pde gens de Douala, au bord du Wouri, d'où l'on peut voir les bateaux partir et avoir des rêves d'ailleurs.

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 18:51

Penja est réputé mondialement pour la qualité de son poivre, beaucoup moins pour ses ananas rouges de décoration. Des champs de fleurs, des champs d'ananas, tout ce qui se retrouve au marché aux fleurs de Douala vient plus ou moins des champs de Penja. D'autres se retrouvent directement à Rungis. Et bien sûr on ne voit rien de la route, il faut aller se perdre sur les pistes ...

Ceci dit, il parait qu'ils sont pas coloriés, mais j'ai un sérieux doute, trop bizarre ces ananas.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 07:28

Fête de l'indépendance, 26 juin, les lampions sont de sortie, prêt pour le défilé du 25 au soir, en procession, la nuit. Ils sont en vente jusqu'au 26, après ils disparaissent jusqu'à l'année prochaine, impossible de mettre la main sur un seul d'entre eux.

Tout est là ... pétards, lampions, et autres.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 08:59

Les ports m'ont toujours beaucoup plu, de part leur pouvoir d'évocation du voyage, des départs, et des rencontres. Jean Claude Izzo s'est focalisé sur Marseille, il en a fait des livres superbes, bon, certes un peu noir il est vrai. Le port de Douala, personne pour le moment n'en a fait le centre de ses romans, et pourtant, tous les ingrédients d'un bon roman sont là. Le port occupe un espace énorme de la ville, port au bois, port au containers, port chimiques, réparation de plate-forme, etc, etc ... Tout est gigantesque, mais cette ville dans la ville est fermée aux "étrangers au service". On l'aperçoit que de loin, avec ses grues aussi haute que le plus grand immeuble de Douala, si ce n'est plus.

Dommage que la magie de ce port ne soit pas plus accessible.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 08:10

Estuaire du Wouri .... Fin d'après midi. Pas de rêves d'ailleurs comme sur le port de Douala, mais rêverie tout de même ...

Belle la vie vue comme ça finalement.

Partager cet article
Repost0